Depuis son installation, ce comité, réunissant, trois fois par an, des élus régionaux, des membres du ceser, des agents de la collectivité et des personnalités qualifiées, a site de rencontre gossy validé des priorités à mener à court et à moyen terme, notamment : la mise en place dactions.
La Région Grand Est sest engagée en matière dégalité Femmes-Hommes, aussi bien dans le cadre de sa politique de Ressources Humaines quau profit des citoyens du Grand Est, en signant, le,.
Alors, dun commun accord, et sur les conseils de Nadine Mezence, adjointe à légalité hommes-femmes du maire (PS) du xviiie, elles ont décidé dorganiser prochainement une marche exploratoire.
Lambiance est angoissante, au point de devoir modifier notre itinéraire, notre tenue vestimentaire.Cette situation est en partie due aux métiers et aux niveaux de responsabilités exercés.De plus, larticle premier de la Constitution prévoit depuis 2008 «légal accès des femmes et des hommes aux responsabilités professionnelles et sociales».Il constitue un point de référence pour évaluer, à lavenir, les progrès accomplis, identifier les inégalités persistantes et proposer des politiques publiques adaptées à travers un plan dactions pour la période, qui sera soumis au vote de lassemblée régionale dès lautomne 2018.La fgtb sinscrit dans un projet de défense des travailleurs au niveau européen et international.Cette différence est expliquée en premier lieu par le fait que les femmes sont beaucoup plus nombreuses que les hommes à travailler à temps partiel (31 des femmes et 6 des hommes).Pas un enfant dans le square Louise-de-Marillac.Les Françaises font beaucoup denfants tout en travaillant.Même parmi les personnes sans enfant, la proportion de femmes à temps partiel est supérieure de 17 points à celle des hommes.La fgtb veut supprimer lécart salarial entre femmes et hommes au travail.



Conformément au Code des Collectivités Territoriales, le Conseil régional du Grand Est, réuni en séance plénière sous la présidence de Jean Rottner, a présenté son rapport annuel sur la situation en matière dégalité Femmes-Hommes, le, à la Maison de la Région, à Metz.
Depuis plus dun an, le quartier Chapelle-Pajol (Xe- xviiie a totalement changé de physionomie.
Cafés, bars et restaurants leur sont interdits.
Il y a quelque temps encore, jempruntais le boulevard de la Chapelle depuis Stalingrad, même tard le soir Cest impensable aujourdhui».
La fgtb défend tous les travailleurs.Ils sont représentés à tous les niveaux des instances.Si on considère le salaire horaire, un écart persiste : 20 dans le privé et 13 dans le public, selon les dernières données de lInsee.110 opérations de police depuis le mois de janvier.Ces référents se réunissent tous les deux mois autour de thématiques spécifiques de travail portant sur légalité contribuant à renforcer laction du comité de pilotage et à décliner ses interventions au sein de la collectivité.Cependant, les tendances sont encourageantes et les écarts ont tendance à diminuer à long terme.Depuis plus dun an, le quartier Chapelle-Pajol, à Paris (Xe- xviiie a totalement changé de physionomie : des groupes de dizaines dhommes déjeuner rencontre ville québec seuls, vendeurs à la sauvette, dealeurs, migrants et passeurs, tiennent les rues, harcelant les femmes.




[L_RANDNUM-10-999]